Respect, fair-play, humilité : la face sombre du football féminin

Duel

Ce dimanche, nous apprenions le décès d’un supporter lors du match entre l’Atletico Madrid et le Deportivo La Corogne. L’occasion parfaite pour moi de mettre en lumière les différences majeures entre ce sport noble et la pâle copie rendue par le football féminin, qui peine à en percevoir les véritables valeurs.

Une incompréhension tactique généralisée

Je vois déjà La Barbe et autres collectifs féministes dénoncer mes propos, mais il est insupportable de regarder un match féminin sans avoir une soudaine envie de s’immiscer sur le banc et leur donner des consignes de jeu tant le spectacle est affligeant. En regardant le match entre l’Olympique Lyonnais et Arras, j’ai ainsi remarqué des incohérences fondamentales dans l’approche tactique. A la 18e minute, la Lyonnaise Eugénie Le Sommer obtient le ballon dans la surface et se le fait immédiatement subtiliser par la défense, suite à quoi elle essaie de le récupérer. Quelle absurdité ! N’importe quel joueur, même amateur, aurait plongé pour demander un penalty.

Et ce n’est malheureusement pas tout. Les joueuses ne plongent pas, n’exagèrent pas les fautes, ne mordent personne, vont même jusqu’à ne pas donner de coup de tête, ce qui vous me l’accorderez, n’a aucun sens. A la 27e minute, la même Eugénie Le Sommer est signalée hors-jeu et n’a pourtant pas insulté la famille de l’arbitre, ce qui dénote un grave manquement lors de la préparation psychologique par le staff du club. Où sont passées les valeurs qui sont si chères à ce sport ?

Des matchs sans spectacle…

Ces erreurs influencent directement la qualité des matches. Les actions offensives sont poursuivies jusqu’au bout. Les coups de sifflets sont suivis immédiatement des coups francs sans que nous, supporters, puissions bénéficier des traditionnelles 5 minutes de regroupements colériques tels que popularisés par Cris, Pepe et autres Victor Valdes.

Même en dehors du terrain, les joueuses sont décevantes. Aucune ne déclare sa suprématie sur le football mondial, malgré sa non-sélection dans le top 10 du ballon d’or, comme ont pu le faire nos idoles comme Mario Balotelli ou Zlatan Ibrahimovic. Aucune n’agresse ses adversaires dans les vestiaires, ce qui empêche le type d’attachement émotionnel que l’on peut avoir avec Brandao. Et je ne compte même pas le faible nombre de faits divers comme les relations tarifées, accidents à grande vitesse en état d’ébriété ou encore violences conjugales, qui nous permettent pourtant d’avoir un aperçu de la vie de nos stars.

…sur le terrain comme dans les tribunes

Evidemment sans tous ces éléments chers au football masculin et qui font la véritable beauté de sport, il nous est impossible de nous passionner pour ce sport. Il y a quelques semaines, je me rendais à la Plaine de jeux de Gerland, théâtre des rencontres féminines du club, et n’ai pu qu’être indigné du manque d’ambiance, au point de demander un remboursement immédiat. Déjà quelle ne fut pas ma surprise lorsque je n’ai pas été fouillé, moi qui avait passé tant de temps à cacher mes fumigènes dans mes semelles et ma matraque télescopique…à sa place habituelle. Si j’avais su je ne me serais pas donné autant de mal et n’aurais pas souffert en m’asseyant dans le métro.

Je cherchais donc les groupes d’ultras pour une célébration d’après-match dans le plus pur style d’Elijah Wood mais n’ai pu que bêtement assister à un match sans relief et repartir chez moi sans tabasser de supporter adverse ou le jeter dans le Rhône comme le font nos amis espagnols.

Quelle tristesse.

ABF

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s