Après la house, la garage, et la lounge music, un DJ anglais popularise la Toilets Music

musiktoilet

 

Minimale, deep house, dubstep, downtempo, … En ce qui concerne la musique électronique, la liste des sous-genres est longue. Qu’elle soit teintée d’accents swing ou cuisinée à la sauce punk, l’électro puise sa force et sa saveur dans sa diversité. Née dans les sous-sols de Berlin et de Londres, la musique électro a acquis une formidable notoriété auprès d’un public toujours croissant.

Fille de l’informatique et des ordinateurs, l’électro a d’abord été une expérience familiale. Il y a eu la House, un genre entraînant et dansant qui a fait ses gammes un peu partout dans la maison. Il y eu le Garage UK, un type de musique électro déjantée qui s’apprécie entre potes dans son garage. Il y eu la Lounge, une musique principalement destinée à accompagner les bruits de fond du dîner pour divertir les convives.

Explorateur dans l’âme et amateur de nouvelles sensations, le célèbre DJ Segaffelstein a annoncé qu’il avait élaboré un nouveau type de musique sur son ordinateur.

« J’ai essayé de faire entrer ma musique dans un nouvel univers, a-t-il expliqué. Un endroit mystérieux, secret, presque tabou. Cette musique a ceci de particulier qu’elle s’apprécie mieux seul. Il s’agit de la Toilets music »

Acclamée par la critique, la Toilets, comme on la surnomme déjà à Camden Town, s’apprête à envahir les dancefloors français. La Deep Toilet, en particulier, devrait connaître un immense succès.

JK

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s