Classes prépa : les épreuves écrites suspendues, les oraux en suspens… la BCE au cœur de la tourmente

prepaconcours

         « Bonsoir à tous, Je vous annonce officiellement la suspension des épreuves écrites jusqu’à nouvel ordre, effective dès à présent. Vos directeurs de classes préparatoires respectifs vous communiqueront les prochaines informations en temps voulu. »

C’est par ce communiqué que la directrice de la BCE, concours qui ouvre les portes des grandes écoles de management aux étudiants des classes préparatoires, a créé l’effroi la semaine dernière. Des plaintes auraient été reçues aux plus hauts échelons de l’administration de ce concours. « Humiliation », « torture », « quenelles » … autant de termes qui font froid dans le dos et qui se retrouveraient dans les mails des victimes. Les directeurs de classes préparatoires ainsi que leur corps professoral sont directement dans la ligne de mire des chargés de l’enquête.

« Comme vous le savez, il y a actuellement une enquête officielle concernant des pratiques humiliantes (étudiants forcés à se mettre en position assise, regard baissé sur leurs copies, silence imposé, gestes déplacés, confiscation de téléphones portables, etc) au sein de cette épreuve. Aucun membre de la direction de la BCE ne tolèrera de tels faits. Comme vous le dîtes, les écrits font partie de notre concours mais ce qui se passe parfois est inacceptable. C’est à vous de trouver les moyens de mettre définitivement fin à ces pratiques qui sont en plus susceptibles d’une poursuite légale en cas de plainte officielle auprès des autorités, et d’innover pour faire de belles épreuves. Je l’ai toujours dit et je le redis : l’aspect formateur de ce concours est positif et très important mais humilier des étudiants ne l’est pas. Je vous joins le texte de la loi concernant ces pratiques et je vous laisse y réfléchir. »

La mobilisation pour sauver cette épreuve et pour conserver les oraux qui restent encore incertains ne s’est pas fait attendre sur les réseaux sociaux. Le hashtag #RIPBCE a été le plus populaire vendredi et samedi dernier sur la zone twitter France. De nombreux étudiants n’ont pas hésité à mettre en berne photo de profil et cover sur Facebook. « Je ne comprends pas bien tout ce tintouin, nous confie un étudiant ayant passé les concours en 2009 qui préfère garder l’anonymat. Les épreuves sont dures et éprouvantes mais nous connaissions les règles du jeu et nous n’étions obligés à rien, nous pouvions abandonner à tout moment ». Il reconnait néanmoins une certaine déshumanisation : « Nous devions cacher nos prénoms et noms sur les copies, on nous attribuait un numéro pendant toute cette période… Cela n’a pas été évident à encaisser pour tout le monde. » Si l’issue des négociations entre les deux camps est plus que floue, les étudiants désireux de participer à ces épreuves peuvent compter sur la combativité de leurs représentants : « Nous avons grand espoir de conserver les 3 semaines d’oraux. Aussi, continuez de préparer vos entretiens, continuez d’ouvrir vos livres d’économie, continuez de nous apporter vos demandes de bourse. »

ADSM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s