Marc Dorcel veut « toucher un public plus jeune »

dorcel

 

Marc Dorcel, de son vrai nom Marcel Herskovits est un réalisateur et producteur français, âgé de 79 ans. Il a été récompensé à de nombreuses reprises lors de festivals européens et mondiaux, tout au long de sa carrière. Malgré cela, le cinéaste a constaté un vieillissement de son audience et souhaite redresser la barre.

« Nous connaissons des problèmes de fond au sein de Dorcel Productions, nous assure son fondateur et dirigeant. Nous avons longtemps cherché à nous moderniser par des scénarios innovants et inédits mais ce n’était pas la bonne solution. Nous étions véritablement au fond du trou, mais nous avons compris quelle était la grosse opportunité que nous nous devions de saisir. Aujourd’hui, notre audience a en moyenne 46 ans, ce qui est largement supérieur à la moyenne d’audience du cinéma et de la télévision. »

Un changement radical

C’est alors qu’a commencée la révolution de cette société. « Nous avons commencé un partenariat avec des chaînes de télévision comme Gulli ou Disney Channel, ce qui nous a permis d’atteindre un public moins âgé et plus réceptif ». J

ulie Cezieux, responsable des émissions de Gulli nous explique : « M. Herskovits nous a pris à la gorge. Nous ne pouvions pas refuser tant d’argent, alors que la chaîne connait des difficultés financières évidentes. Malgré tout, ces programmes peuvent être enrichissants pour les jeunes. Ces émissions sont à même de les faire rêver et de leur en mettre plein la vue».

Le père Latour, prêtre du village d’Assigny, à environ 188 km de Paris, s’est montré sceptique quant à cette modification de ciblage. « Nous aussi cherchions à rajeunir notre audience, mais c’est bien plus facile à dire qu’à faire. Je conseille cependant à M. Herskovits de venir en pèlerinage ici à Assigny, où nous avons une chambre d’hôte qui pourrait probablement inspirer ses futures créations. Ici, nous prenons nos problèmes à bras le corps, et je ne souhaite rien de mieux à ce talentueux cinéaste. »

Ce revirement de la part de la société de production cinématographique en a surpris plus d’un, même si M. Mitterrand, ancien ministre de la culture, s’est dit « favorable au projet ».

FT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s