Mariage pour tous : un célibataire réclame le droit au mariage autosexuel

autosex

 

Sébastien Bassons a 32 ans et vit à Bourg-en-Bresse. Comme beaucoup de Français, il est célibataire depuis bien longtemps et s’assume parfaitement : « C’est quelque chose dont je me suis rendu compte en grandissant, quelque chose qui faisait partie de moi. Bien sûr, ça n’a pas forcément été facile à gérer, notamment durant l’adolescence. Au lycée évidemment je voulais faire comme les copains, j’ai eu quelques expériences avec des filles, mais c’était des passades jamais vraiment sérieuses. Au fond de moi, j’ai toujours su que j’étais différent ». Sébastien doit alors faire avec le regard des autres, y compris au sein de sa famille et de son cercle d’amis. « C’est sûr qu’il y a eu des moments difficiles. Ce n’est jamais évident de sortir avec des couples d’amis et de voir qu’on se retrouve de fait isolé parce que l’on est différent. En famille, c’est la même chose. Même si mes parents m’ont toujours assuré qu’ils me comprenaient et qu’ils m’aimaient comme j’étais, j’ai bien senti qu’il y avait un malaise chaque fois qu’il s’agissait d’aborder le thème de la vie amoureuse ».

Si c’est aussi pour faire changer ces regards et les mentalités que Sébastien se bat aujourd’hui pour faire reconnaître ses droits, il s’agit avant tout pour lui de passer un cap dans sa vie personnelle. « C’est vrai que je sens que j’ai besoin d’avancer, de passer un cap. Je partage ma vie depuis maintenant plus de 30 ans, peu de couples sont dans le même cas. Je suis parfaitement en phase avec moi-même, on peut vraiment dire que j’ai trouvé mon âme sœur. Le mariage est pour moi la prochaine étape». Après renseignement auprès de sa mairie, il s’est cependant rendu compte que les démarches risquaient de ne pas pouvoir aboutir, à son plus grand désarroi. Son cheval de bataille désormais ? Faire respecter les principes du mariage pour tous. « J’ai beaucoup suivi les débats sur l’évolution des mœurs de la société, et je suis assez déçu qu’il n’ait été ouvert qu’aux couples homosexuels. Si on promeut le mariage pour tous, il devrait pourtant bien être autorisé pour tous ! Moi-même, j’ai une vie parfaitement épanouie, sans accroc, sexuellement tout se passe bien, alors je ne vois pas ce que j’ai à envier aux autres couples. Moi aussi je souhaite pouvoir fonder une famille ».

Aujourd’hui, Sébastien a rejoint une association de personnes qui comme lui sont autosexuelles et se retrouvent dans la même situation. « C’est agréable de voir que je peux trouver un soutien parmi des gens qui vivent la même chose que moi au quotidien, de voir que je ne suis pas seul. Enfin si, mais pas là, enfin pas dans ce cas, enfin vous me comprenez ». Pour obtenir gain de cause, ils sont prêts à bousculer à nouveau les mœurs de la société française pour obtenir l’égalité complète avec les autres couples. Car pour eux le mariage n’est qu’un pas devant mener à bien d’autres choses, comme l’explique Sébastien : « Oui ce n’est qu’une étape. Je pense aussi notamment à l’adoption. Un enfant n’a pas forcément besoin d’un papa et d’une maman, j’ai beaucoup d’amour à donner et j’espère un jour pouvoir être dans ce cas. Je me sens l’âme d’un papa poule. Après tout, mieux vaut un papa aimant qu’un couple de parents qui ne désirent pas leur enfant ! ». S’il sait que la route est encore longue avant cette échéance, Sébastien ne désespère pas et nous quitte en lançant son nouveau slogan : « Vous avez donné le mariage homosexuel, n’oubliez pas le mariage autosexuel ! »

PSD

Publicités

2 réflexions sur “Mariage pour tous : un célibataire réclame le droit au mariage autosexuel

  1. J’adhère complètement à cette réflexion, nous sommes plusieurs centaines de milliers d’autosexuel(le)s (volontaires) en France. Autant les dernières décennies ont ouvert l’esprit de beaucoup de gens envers les homosexuels, autant les autosexuels provoquent toujours la gêne et l’incompréhension. A 65 ans, j’ai subi des moqueries toute ma vie, au travail comme dans le cercle amical ou familial. « Mais tu ne pernses pas faire ta vie ? », « comment s’appelle ta copine ? », etc. J’ai pourtant vécu cette situation avec beaucoup de sérénité, jamais de drames ni de jalousie, un accord sexuel parfait. Je suis trop vieux pour demander sa main à ma main mais je comprends très bien les démarches de Sébastien, courage à lui pour nous représenter ! J’aimerais pouvoir militer dans une association d’autosexuels mais je n’en connais pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s