Violence dans les jeux vidéos : les associations s’attaquent à Candy Crush

IFWT_candy-crush_3-1024x814

La croisade contre la violence dans les jeux vidéo ne cesse de prendre de l’ampleur. Alors que les diverses associations de consommateurs se sont déjà insurgées contre les Call of Duty, Battlefield, Hitman, Dishonored et autres Assassin’s Creed, un nouveau jeu se retrouve dans leur viseur et c’est pour le moins inattendu : le fameux «hit » multi-supports Candy Crush.

« Ce jeu n’est ni plus ni moins qu’un appel au meurtre de sang froid ! nous explique Micheline Robert, porte-parole de l’association Familles de France. Dès la première partie, on vous apprend à détruire des groupes de bonbons. Le concept entier repose sur l’élimination des masses ! Les couleurs chatoyantes, la musique entraînante et la focalisation sur les bonbons et sucreries ne sont que des leurres pour attirer un public nombreux et varié. » Mme Robert se veut extrêmement virulente, allant jusqu’à demander une interdiction pure et simple du jeu : « à ce stade, la censure n’est plus possible. Nous appelons le gouvernement à faire de l’interdiction de ce soi-disant divertissement sa première priorité. Il en va de la protection de nos enfants ! »

Un fait-divers macabre vient étayer la thèse des partisans de l’interdiction. A Clermont-Ferrand, le petit Kévin L. a récemment fait brûler sa maison et a justifié son acte en invoquant des bonbons à détruire. Kévin, 14 ans, avait la veille téléchargé Candy Crush sur son nouveau smartphone. « C’est bien la preuve que ce jeu est un suppôt satanique, il n’est question que de nihilisme ! », poursuit Mme Robert. Interrogée sur le phénomène vidéoludique de ces dernières semaines, le réputé ultra violent GTA V, celle-ci se veut pourtant compréhensive : « Ce jeu véhicule des valeurs telles que l’entraide et le labeur, rien de répréhensible donc. Ne nous trompons pas d’ennemi ! Candy Crush, Tetris, Pacman, ce sont ces jeux qui pervertissent nos enfants ».

Une chose est sûre, les associations n’ont pas dit leur dernier mot…

PSD

Publicités

Une réflexion au sujet de « Violence dans les jeux vidéos : les associations s’attaquent à Candy Crush »

  1. Il faudrait aussi supprimer le jeu d’échecs et le jeu de dames, ça encourage les gens à devenir politiciens, et à commanditer des guerres…
    Par contre, pas touche à nos bons films Américains où l’on voit des flots de sang, hein ?
    J’espère que les gens comprennent que je suis ironique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s